Fabricant de détergents depuis 1913

Les perturbateurs endocriniens

Qu’est-ce-que c’est ? 
Effets et précautions

Selon l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et le Programme des Nations Unies pour l'Environnement, les perturbateurs endocriniens se définissent comme suit :

« Un perturbateur endocrinien est une substance ou un mélange exogène (Ndl: étanger à l'organisme) qui modifie la (les) fonction(s) du système endocrinien et provoque des effets néfastes sur la santé d’un organisme intact ou ses descendants ou (sous)populations ».

Plus simplement, les perturbateurs endocriniens sont des polluants chimiques, d'origine naturelle ou artificielle, présents aussi bien dans l'eau, l'air, les aliments ou les produits que nous consommons. On en trouve ainsi dans une grande partie des produits que nous utilisons quotidiennement tels que les produits cosmétiques, les emballages alimentaires, les détergents et désinfectants ou encore les jouets pour enfants...

Qui sont-ils ?

Il existe une liste de perturbateurs endocriniens avérés parmi lesquels on peut retrouver les pesticides, les parabens, la benzophénone, les phosphates, phtalates, ou encore le bisphénol A... Ces substances interfèrent avec le système hormonal (hypothalamus et hypophyse, thyroïde, glande surrénales, pancréas, testicules ou ovaires...) et provoquent des effets néfastes pour la santé.

Quels sont les effets ?

Les effets des perturbateurs endocriniens sur la santé varient selon le profil des individus exposées (âge, sexe, santé…). Les estimations des effets des perturbateurs endocriniens sur la santé dépendent d'un certain nombre de paramètres tels que le niveau d’exposition, la durée ou la période durant laquelle on est exposé, ou encore le type de substance et les doses ingérées. Une première précaution est de respecter les conditions normales d’utilisation des produits afin de limiter l'exposition.

Ces effets s’appliquent également à l’environnement : certains organismes de la faune peuvent subir des effets néfastes liés aux perturbateurs endocriniens.

Comment le problème est pris en charge ?

Il existe en Europe des réglementations spécifiques, exigeantes, et uniques au monde, pour évaluer et maîtriser les risques associés aux substances chimiques et si besoin interdire celles qui présentent des effets préoccupants sur la santé ou sur l’environnement.

La Commission a également annoncé un budget de recherche de 50 millions d’euros ainsi qu'une stratégie européenne prenant en compte toutes les expositions possibles aux perturbateurs endocriniens.

Chez Promer, nous considérons qu'en France, nous avons la règlementation la plus stricte au monde sur ces sujets, il est particulièrement important de comprendre l'esprit de ces textes et de les appliquer, sans glisser dans des situations ubuesques au nom d'un principe de précaution mal compris, au nom duquel certains utilisateurs prennent des positions radicales et inapplicables.